Les Huit Vaisseaux Extraordinaires et le Qigong (Daoyin) Suite (2)

Ces huit Vaisseaux contrôlent l’activité des 12 Méridiens dont ils empruntent une partie du trajet et auxquels ils assurent certaines connexions. Seuls deux d’entre eux (Ren Mai et Du Mai) ont leurs propres points. Selon le médecin le plus célèbre de la Chine ancienne, Li Shi Zhen, les Huit Vaisseaux Extraordinaires circulent aussi comme de grands flux indépendants :

Les Vaisseaux Extraordinaires ne sont pas contrôlés par les Méridiens principaux et n’ont pas de relation intérieur/ extérieur ; d’où leur nom.

La fonction des Huit Vaisseaux Ancestraux peut se comparer à notre histoire personnelle contenant notre empreinte génétique et la biographie de notre vie au cœur de l’espace-temps. L’abdomen est la résidence de Chong – ce qui est lourd.

Là se situent le Qi primordial et l’essence (Jing). Cette « lourdeur » correspond au poids du Yin des « eaux primordiales » de l’abdomen qui nous rattachent à notre hérédité. Le Dantian constitue donc le champs d’expérience de ces énergies ancestrales au sens noble du terme.

La formation des quatre premiers Vaisseaux se révèle la plus importante ; les taoïstes considèrent cette structure comme la base embryonnaire énergétique de l’être :

o le Vaisseau Chong Mai porte l’empreinte de la vie ;

o le Vaisseau Ren Mai incarne l’inertie naturelle de la matière ;

o le Vaisseau Du Mai représente l’activité et la capacité de s’élever en dehors du cercle mondain ;

o le Vaisseau Dai Mai encercle le corps énergétique et le met en relation avec l’environnement.

Les Grand Ouvriers, c’est-à-dire les thérapeutes et pratiquants experts dans leur art, utilisent les Huit Vaisseaux dans les cas suivants :

o lorsque le traitement avec les Douze Méridiens a échoué et dépasse le champ d’action des Cinq Organes ;

o comme stimulant endocrinien : le traitement du système endocrinien et des problèmes hormonaux dans la médecine chinoise est principalement effectué grâce à l’utilisation de ces Vaisseaux Extraordinaires ;

o pour chasser les énergies perverses climatiques qui ne peuvent être évacuées par l’utilisation des 12 Méridiens ;

o dans les maladies chroniques, en particulier lorsque ces troubles surviennent de façon cyclique ou à des périodes difficiles de la vie ;

o pour faire appel aux réserves d’énergie originelle (Yuan Qi) pendant la croissance ou la vieillesse ;

o dans les troubles des cycles du sommeil et de l’éveil ;

o lorsque l’histoire personnelle affecte la santé de manière chronique ;

o dans les troubles concernant certains organes particuliers que les Anciens nommaient Organes Extraordinaires. Le cerveau en est un exemple ;

o ils ont aussi pour fonction de stocker l’énergie pour le corps, de réguler, de recevoir et de distribuer de l’énergie en excès, et de conserver celle dont le corps a besoin, afn de maintenir l’équilibre énergétique. La MTC met en avant cet aspect somme toute mineur.

o Dans la pratique taoïste du Qigong interne (Neigong) afin de réaliser la seconde étape du processus alchimique : transformation du Qi en Shen.

À Suivre…

Gérard Edde – Traité de Qigong – Editions Dangles – Collection Référence

http://www.dragonceleste.fr

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s